11 Novembre… Commémoration de l’armistice de la Grande Guerre de 1914-1918.

Pour Georges Clémenceau, le « Père la Victoire », la Grande Guerre est  » … une guerre qui a bouleversé le monde, qui a mis en cause l’existence même des vieilles nations qui ont conduit la civilisation depuis des siècles, qui a eu le retentissement le plus profond en même temps sur tous les territoires du monde, en Afrique, en Australie, en Asie, en Europe, partout. »

Si elle a bouleversé le monde, elle a profondément bouleversé les familles !!!

Carte trouvée chez ma grand-mère MOREAU et adressée à Mr et Mme RIMODEAU par Arthur Quillet pendant la guerre. Il est sur la photo ( à droite ou à gauche, je pense celui de droite, ressemblance avec mon papa Marc Moreau). Il écrit « je vous envoie cette carte où vous allez voir ma photographie, celle d’un copain de chambrée et celle de Moreau de la Chapelle Blanche qui est au milieu et qui est un copain de pays ».

Arthur Denis Marie Quillet (1893-1915) était cousin germain avec mon grand-père Louis Désiré Moreau (1877-1922)

Arthur Denis Marie est né le 3 octobre 1893 à Manthelan (Indre-et-Loire), de François Quillet (1855-1915) et de Moreau Marie Rose (1856-1896). Le 14 décembre 1896, Marie Rose décède à l’Hôpital Civil de Tours, de quelle maladie ?

Elle laisse au moins quatre enfants, François né le 2 novembre 1884, René né le 12 avril 1888, Gustave né le 23 juin 1889 et Arthur qui n’a que 3 ans. François, son mari, se remariera le 01 février 1902 avec Marie Signolet qui a 46 ans.

On retrouve Arthur en 1901 à Veigné chez sa tante Julienne Moreau (1859-1943) mariée à Pierre Rimodeau (1855-1933). Au recensement de 1906, il se trouve à Manthelan comme domestique chez François Pinon… En 1912, il envoie de Manthelan une carte à son cousin Joseph Rimodeau. A cette époque, ils ne savent pas que tous les deux mourront pendant cette Grande Guerre…

Il enverra ses vœux pour la nouvelle année 1914, il dit alors être ajourné pour son incorporation au service militaire, trois ans à cette époque, ce que confirme son registre matricule n°831, pour cause de faiblesse.

Mais le 8 septembre 1914, il arrive au corps du 169ème régiment d’infanterie. Le 4 octobre 1914, il envoie une carte de Montargis à la famille Rimodeau, son moral est bon. Suivront d’autres cartes en octobre et novembre de Montargis, d’Orléans et le 5 décembre 1914, une de Lay-Saint-Christophe en Meurthe-et-Moselle . Dans cette dernière, il parle des tranchées, il n’y fait pas chaud…

Le 19 avril 1915, les parents de Joseph Rimondeau écrivent à leur neveu Arthur Quillet, ils ne savent pas qu’il est mort depuis le 9 avril 1915 au Bois-le-Prêtre, massif forestier situé sur la commune de Montauville (Meurthe-et-Moselle). Mais quand ses parents seront-ils avertis du décès d’Arthur? La mairie de Manthelan n’a reçu l’acte du Tribunal d’Instance de Loches que le 17 avril 1920 et l’a retranscrit le 20 avril 1920.

Adieu Arthur et veille sur notre pays, la France….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s