Château de Manuel de Locatel à Albertville.

Une première rencontre avec ce château aura lieu en septembre 2017, lors de mon échange avec les Archives Départementales de Savoie. Suite à une interrogation sur une photo pour localiser un château, je nomme les personnes y figurant, une famille Locatelli. Lors de la réponse de l’archiviste, j’ai un commentaire me désignant la famille de Locatel :

« La famille Locatelli, dont le nom a été francisé en « de Locatel » est originaire de Bergame. Les LOCATEL, marchands anoblis originaires de Bergame en Italie, s’installent à Conflans (actuel quartier d’Albertville) en 1512 en raison des foires & des marchés. Le 24 mars 1519, Jean-Antoine achète 2 maison et 1 jardin à Conflans. Tout au long du XVIe siècle, ils achètent des vignes et des terres à Conflans et dans la plaine. Jean-Antoine achète la seigneurie de la Bâthie et de Cevins. Le 24 mai 1574, Jean-Antoine et son frère Bernardin se font naturaliser savoyards. La petite-fille de Jean-Antoine, Marguerite, épouse en 1617, Jean-Claude de MANUEL. Ce qui donne le nom de la famille : de Manuel de Locatel. »

A l’époque, je jetais un œil sur le Net pour avoir quelques détails supplémentaires. Intéressant mais je n’approfondissais pas… Certainement aucun lien avec « mes » Locatelli, pauvres bûcherons ou paysans, alors que les de Locatel viennent de marchands anoblis avant le XVIème siècle. J’oubliais le château de Manuel de Locatel ou château de Costaroche….

Photo trouvée sur le net du château de Manuel de Locatel à Albertville.

Mais cette semaine, A. du B. me contacte sur ma page Locatelli de France et par mon groupe « Nos ancêtres italiens venant de Lombardie, nord de l’ITALIE », au sujet de ce château. N’ayant pas retrouvé de suite la correspondance des archives d’Albertville, j’ai lancé une publication sur le groupe…. Nadia y a largement répondue…

Quant à Alexandra, descendante de la maison de Locatel, a pu avoir le livre publié en 1983 d’Alain Mermier, dont elle a partagé la première page :

Dans https://archive.org/details/armorialgnralouv25pt1hozi/page/n157/mode/2up/search/locatel…… Merci Nadia…. »Marie-Josèphe-Françoise de Gratet du Bouchage, épousa, par contrat du 9 Mars 1763, Messire Joseph-François de Manuel de Locatel, Seigneur de Locatel, Orcier & Montorcier, Coseigneur de Cevins, Capitaine aux dragons de Son Altesse Royale de Sardaigne, Commandeur, Comte des Allinges (Commanderie des Saints Maurice et Lazare), Chevalier de justice de cet ordre, d’une illustre et fort ancienne famille de Savoie, et laissa, avec leur fils aîné Sébastien-François de Manuel, Chevalier des Saints Maurice et Lazare, Lieutenant colonel de cavalerie, dont la postérité s’est continuée en Savoie jusqu’à ce jour, quatre filles, nées de 1766 à 1774, qui devinrent vers 1790, Chanoinesses de Saint-Antoine de Viennois de l’ordre de Malte et qui furent ensuite mariées comme suit :(1ère): Victoire épousa le comte de Butet, qui était en 1840, Président au Sénat de Savoie, après la mort de sa femme en 1819. (2ème) : Henriette, décédée le 30 mars 1869, à l’âge de 101 ans en son château de la Côte Saint-André, avait épousé le 28 mai 1804 son cousin Adolphe-Guy-François de Gratet, le dernier des Marquis des Dolomieu, qui fut Lieutenant des Gardes du Corps de Louis XVI, Colonel au service des Belges soulevés en 1788 contre l’Empereur Joseph II et qui est mort sans enfant. (3ème) : Delphine se maria au Comte Rizzardi, Patrice de Vérone en Vénétie, Commandant aux chasseurs italiens au service du Roi de Piémont et mourut à Vérone en 1861. (4ème) : Elisabeth, épousa le 9 septembre 1798, Félix-Antoine du Coudray de Blancheville, Marquis de Lescheraine, et mourut en 1862 en son château des Allues en Savoie. »

Dans les Oeuvres de Saint-François de Sales, http://www.donboscosanto.eu/francesco_di_sales/11-Oeuvres%20de%20S.%20Francois%20de%20Sales-Tome%20XI-Vol.1-Lettres-web.pdf?fbclid=IwAR2BsFY6kAVKrM10nnbXIbYrBoAAckDEslpkOfHzTvKbqBtzprdWFjV-4wg, il est question de Manuel de Locatel à la page 81 « Il s’agit probablement de Jacques de Locatel, Seigneur de Locatel et de Cevins, chevalier du Saint-Sépulcre de Jérusalem, Lieutenant d’une compagnie de six cents hommes d’armes deçà les monts, pour le sevice de son Altesse. En 1594 et 1595, il était procureur fiscal de l’Archevêque de Tarentaise.

Voilà ce que dit le site : https://www.armorial.org/produit/101705/de-locatel.html, sur cette famille et les Locatelli .  » Les Locatelli ou de Locatel ou Locatello sont une ancienne famille noble de Bergamo (Lombadia) en Italie. L’ancêtre le plus lointain connu dans une généalogie suivie remonte à Nicolas Locatelli (de Locatel), gentilhomme de Bergame en Italie. Il est l’auteur de la branche des de Locatel en Savoie. On retrouve les armes de cette famille sur la pierre sculptée à l’entrée du château de Costaroche dit de Locatel dans la cité médiévale de Conflans (Conflens), quartier d’Albertville en Savoie. Le hibou est représenté les ailes ouvertes, ce qui est probablement une erreur du sculpteur. On trouve aussi le hibou posé sur deux monts de sinople. Son fils, Bernardin de Locatello était bourgeois et marchand de Conflens (Savoie) dans les années 1520. Armoiries :  » D’azur au hibou d’argent (ou chouette, plus propablement : arme parlante tirée de l’italien Alloco), accompagnée de trois étoiles d’or, deux en chef une en pointe.  » Devise : VIRTUS IN ALTUM VOLAT.

Photo : Lionel Sandoz 2019, emblème des De Locatel

Sur le site : https://books.google.fr/books?id=W5pn60BAh_IC&pg=PA28&lpg=PA28&dq=Conflans:+promenade+historique+de+Locatel&source=bl&ots=sgxtvfvkyE&sig=ACfU3U3XieobP6d0cEKN5qekTpjLE2-Jrg&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjnnczVyczoAhWl4IUKHSTUB1EQ6AEwBHoECAwQLA#v=onepage&q=Conflans%3A%20promenade%20historique%20de%20Locatel&f=false

Et encore : https://www.ledauphine.com/savoie/2017/08/07/et-le-chateau-de-manuel-de-locatel-rouvrit-apres-13-ans-de-travaux-wawh?fbclid=IwAR2-6XvO-an_Tej9oSqi7r772-wuJGRolfqH9k9IDqG7H47obTrzfGTCqbQ. Article qui décrit le château, lors de sa réouverture en 2017. Le château sera occupé par la famille Manuel de Locatel jusqu’en 1970. Geneviève est l’une des dernières héritières à y vivre. En 1972, c’est sa sœur, Marthe, qui vend la bâtisse à la ville d’Albertville pour un montant de 250 000 francs de l’époque. Après avoir ouvert à la visite dans les années 80, l’état du château se dégrade et ferme en 2004 pour réouvrir, après travaux en 2017.

Sur Geneanet, on peut trouver des généalogies en rapport avec cette famille, mais rien d’abouti…. Par contre des documents dans la bibliothèque Geneanet… à voir….

Et pour finir le lien pour une vidéo du château : http://www.savoie-news.fr/conflans-visite-du-chateau…/

Voilà de quoi donner envie de visiter ce château !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s